Pour quelles raisons un assureur peut-il résilier votre assurance auto ?

Avoir une voiture est un confort que tout le monde ne peut pas se permettre, mais pour ceux qui le peuvent, il faut savoir que cela constitue de nombreuses responsabilités à respecter presque religieusement.

Parmi ces dernières, l’une des plus importantes est celle de l’assurance. Il existe plusieurs obligations légales envers les conducteurs. Si ces derniers ne respectent pas cela, ils s’exposent à de nombreuses sanctions dont des amendes aux montants capables de varier.

Aussi, il faut savoir que les contrats d’assurance peuvent être résiliés par l’assureur, et ce pour des raisons qui lui sont propres, mais qui sont tout de même justifiées. Quelles sont ces raisons ?

Qu’est-ce qui pousse les assureurs à résilier des contrats d’assurance auto ?

Il existe de très nombreuses raisons qui peuvent pousser les assureurs à vouloir mettre un terme à leurs contrats d’assurance qui les lient à des clients problématiques.

De plus, il faut savoir que ce type d’organisme est tout à fait capable de résilier les contrats. Mais attention, il est important qu’ils aient des motifs plausibles pour cela. Parmi les raisons qui poussent les assureurs à résilier les assurances auto, il est possible de citer :

  • Le non-paiement ;
  • L’aggravation du risque ;
  • L’annulation suite à un sinistre ;
  • Pour fausse déclaration ;
  • La conduite à risque.

Ce sont là les grandes lignes seulement, mais qui peuvent constituer de vrais dangers pour les conducteurs, c’est d’ailleurs pourquoi les assureurs préfèrent mettre fin à leur collaboration.

Le non-paiement des cotisations

Il faut savoir que l’une des raisons les plus populaires pouvant pousser les assureurs à résilier les contrats d’assurance auto est le non-paiement des cotisations.

Il se trouve que de nombreux assurés ne respectent pas les délais imposés par le contrat ou par la loi. En effet, il est possible de trouver sur le contrat d’assurance la date de la fin de celui-ci, il faut payer les cotisations lorsque cette date est arrivée.

Cependant, en cas de manque de temps, une loi permet aux assurés de dépasser cette date de 10 jours. Si ce délai n’est encore une fois pas respecté, le contrat peut être résilié et le client est redevable à son organisme.

L’aggravation du risque

Avant de souscrire à une assurance, il faut savoir que l’assuré devra fournir de nombreux détails à son assureur, et ce afin d’établir un profil et de connaître l’éventuel niveau de risque du conducteur.

Bien entendu, avec le temps il est tout à fait possible que ce niveau de risque augmente, ce qui peut pousser les assureurs à résilier leurs contrats.

Suite à un sinistre

Il est possible pour un assureur de résilier une assurance auto suite à un sinistre, mais à condition de le mentionner dans le contrat.

Pour annoncer l’annulation du contrat, il est possible pour l’organisme d’envoyer une lettre recommandée au client.

La fausse déclaration

Que ce soit une fausse déclaration ou bien une omission, c’est un motif plausible qui peut pousser un assureur à résilier une assurance auto.

La conduite à risque

Dans cette catégorie, il est possible de trouver la conduite sans permis ou bien la conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants. Dans tous les cas, c’est une raison qui peut être la source d’une résiliation d’assurance auto.

Comment est-il possible de trouver un nouvel assureur après une résiliation d’assurance auto ?

En ayant subi une résiliation d’assurance auto par l’assureur, certaines personnes peuvent avoir du mal à trouver un nouvel assureur pour les prendre en charge. C’est d’ailleurs un problème très commun et qui peut dépendre de la gravité de la situation.

Dans ce cas, il est tout à fait possible pour ce type d’individu d’avoir recours à des organismes spéciaux. Ce sont des assureurs qui ne prennent en charge que les profils à problèmes.

Certes, ils peuvent avoir des contrats qui coûtent plus cher qu’en temps normal, mais c’est toujours mieux que de rouler sans assurance auto.

Rappelons-le, rouler avec son véhicule sans l’assurer peut être un motif d’amendes et de contraventions aux montants très élevés. En effet, dépendamment de la situation, il est possible d’atteindre jusqu’à plus de 3 500 €, ce qui n’est souhaitable pour personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *